43 avenue du chemin vert
95290 l'isle adam
Tél. : 01 34 69 10 16
Horaires d'ouverture :
La semaine : 8h45 à 19h15
Le samedi : 8h45 à 17h45
CONSULTATIONS SUR RDV
URGENCES
7j/7, 24h/24

Le lymphome chez le chat et le chien

 

Le lymphome est un cancer qui atteint malheureusement souvent les chats et les chies. Cela touche notamment les nœuds lymphatiques (ganglions) au niveau de la gorge, du thorax, de l’abdomen entre autre. Le lymphome peut aussi atteindre les organes internes comme le foie, la rate, les poumons, voire même la moelle osseuse ou le système nerveux.

Il existe plusieurs stades cliniques en fonction de la diffusion du cancer dans l’organisme de l’animal :

Stade 1 -Un nœud lymphatique touché
Stade 2 -Plusieurs nœuds lymphatiques d’une même région (thorax ou abdomen)
Stade 3 -Lymphadénopathie généralisée (tous les nœuds lymphatiques touchés)
Stade 4 -Atteinte hépatique (foie) et/ou splénique (rate)
Stade 5 -Envahissement médullaire (moelle osseuse) ou sanguin
 

Le sous-stade A correspond à un animal atteint qui a des signes cliniques liés à son cancer (amaigrissement, anorexie, vomissements, diarrhée, difficultés respiratoires, troubles de la démarche, faiblesse…). Les animaux en sous-stade B ne présente pas de signes cliniques dus à leur cancer.

Les lymphomes sont également classés en fonction de critères histologiques : bas ou haut grade ; phénotype T/B ; type cellulaire en cause.

En cas de diagnostic de lymphome, des examens complémentaires seront conseillés pour établir un bilan d’extension (c’est-à-dire connaître l’étendue de la maladie) : imagerie (radiographies thoraciques, échographie abdominale),  analyse sanguine (biochimie, numération formule sanguine,  frottis sanguin, voire myélogramme si nécessaire).

Le pronostic dépend du type de lymphome : le lymphome de haut grade est beaucoup plus sensible aux agents chimiostatiques que le lymphome de bas grade, les lymphomes «  T » sont majoritairement plus agressif que les «  B ». Le pronostic dépend aussi de la réponse de l’animal au traitement de chimiothérapie, du stade clinique et d’une éventuelle  hypercalcémie maligne (calcium élevé). En moyenne la survie sans chimiothérapie est de 15 jours à 6 mois en fonction des cas. Avec chimiothérapie, cette survie est de 5 à 20 mois en moyenne en fonction des cas.

Chez les animaux le but de la chimiothérapie est de prolonger leur existence tout en conservant une bonne qualité de vie. Les effets secondaires sont moins importants que chez les humains et sont souvent des vomissements ou de la diarrhée.

En moyenne chez les chats, il y a  50-70% de rémission (réponse au traitement) avec une durée de rémission de  4-6 mois. Les facteurs pronostiques positifs sont un bon état général  au moment du diagnostic, la détection précoce du lymphome, le statut FeLV (leucose) négatif, la localisation anatomique (forme nasale associée au meilleur pronostic, forme médiastinale associée au plus mauvais pronostic) et une réponse complète à l’induction.