Clinique EVOLIA

43 avenue du Chemin Vert, 95290 l'Isle Adam
Voir le plan d'accès
Tel. 01 34 69 10 16

Horaires d'ouverture

Ouvert la semaine : 8h45 à 19h15
et le samedi : 8h45 à 17h45
CONSULTATIONS SUR RDV
URGENCES
7j/7, 24h/24
la caisse de mise bas
la caisse de mise bas
caisse de mise bas et lampe chauffante
caisse de mise bas et lampe chauffante
la tétée
la tétée
chiot de 8 jours
chiot âgé de 8 jours

MISE BAS CHEZ LA CHIENNE


Le suivi de la gestation a été effectué, la chienne est à terme l’accouchement est imminent.


Préalablement, il a fallu prévoir une caisse de mise bas, habituer le plus possible la chienne à y venir. Choisir un endroit plutôt calme, un peu isolé, mais facile à surveiller. 

 

La zone doit être bien chauffée pour garantir une température suffisante à la survie des chiots. Si la chienne est de grande race, il faut en plus installer des barres anti-écrasement pour éviter que la mère n’écrase ses chiots. L’endroit doit être propre et facile à désinfecter.  

 


Les prémices de la mise bas :

Certains signes doivent attirer l’attention, pour éviter de se laisser surprendre. La plupart des chiennes accouchent seules, toutefois en cas de problème, il faut pouvoir agir vite pour éviter de mettre en péril la survie des chiots et parfois de la mère.


Dans la semaine qui précède l’accouchement, destroubles du comportementsont observés : agitation, grattage du sol, recherche d’un endroit calme, parfois anxiété avec recherche de la présence du maitre, mais aussi diminution de l’appétit, constipation.Les mamellesgonflent mais ce signe est inconstant. Dans certains cas la lactation va s’installer 8 jours avant le terme, dans d’autres 24h avant ou le jour de l’accouchement.


Dans les 3 derniers jours,la vulve gonfle, les ligaments se relâchent et la silhouette de la chienne est modifiée. Un écoulement glaireux est parfois visible souvent 24h avant le début du travail, il correspond à lafonte du bouchon muqueuxlié à l’ouverture du col utérin. Latempérature de la chienne baisse de 1°C24h avant l’accouchement, mais ce signe est transitoire et pour le repérer il faut prendre la température 2 fois par jour au moins.



Déroulement normal de la mise bas :

Les contractions utérines ne sont pas visibles extérieurement, la chienne est agitée, regarde ses flancs. Cette phase dure de 6 à 12h parfois plus. 

 

Les contractions abdominales bien visibles signifient qu’un premier chiot est engagé dans la filière pelvienne. Son expulsion doit être rapide elle est précédée de la rupture d’une première poche des eaux (allantoïde), le chiot est expulsé soit dans sa poche (2° poche amniotique) soit en dehors parce qu’elle s’est déchiré lors de la délivrance. Lorsqu’elle n’est pas rompue c’est la chienne qui va la déchirer puis va couper le cordon ombilical et lécher le chiot pour le sécher et stimuler ses mouvements respiratoires. Dans les 15 mn le placenta est expulsé, il est généralement avalé par la mère.

 

L’expulsion des chiots suivants se fait de la même manière avec des intervalles variant de 15mn à 1h parfois plus surtout si la portée est nombreuse. Dans ce cas, des pauses sont observées pouvant aller jusqu’à 2h. C’est la raison pour laquelle il est très important d’avoir effectué une radio 15 jours avant pour connaître la taille de la portée et savoir si l’accouchement est terminé ou s’il reste des chiots.

L’accouchement peut s’étaler sur 24h surtout chez les primipares (1° portée).




Quand doit-on s’inquiéter ?

  • Quand le terme est dépassé et que la chienne a eu un suivi de chaleur avec dosage de progestérone
  • Quand l’accouchement est trop long : 
    • contractions abdominales sans expulsion du chiot dans les 30mn, 
    • écoulement verdâtre sans expulsion du chiot, 
    • lorsque un délai supérieur à 2h est observé depuis l’expulsion du dernier chiot.


Dans tous ces cas une consultation vétérinaire urgente est nécessaire. Le vétérinaire dispose de plusieurs examens complémentaires qui vont aider au diagnostic :

  • Une radio pourra être réalisée pour vérifier l’existence d’une dystocie (le chiot ne peut pas sortir naturellement) dont les causes sont multiples, ou savoir s’il reste des chiots dans le ventre de la mère
  • Un dosage de progestérone confirmera si la chienne est à terme, car son taux chute assez brutalement au moment de l’accouchement. Un taux inférieur à 3 ng/ml indique que la chienne est à terme et que si l’accouchement n’a pas commencé, une césarienne doit être programmée.
  • L’échographie qui dira si les chiots sont vivants ou en souffrance. Une fréquence cardiaque des chiots en dessous de 160 battements/mn indique une souffrance fœtale, là aussi une césarienne urgente est indiquée
  • Quand la mère ne s’occupe pas de ses chiots


Le vétérinaire peut décider de perfuser la chienne avec injection d’ocytocine et gluconate de calcium pour relancer les contractions si des chiots sont déjà sortis mais que la chienne n’a plus de contractions et qu’aucune anomalie n’a été mise en évidence.

Le vétérinaire peut aussi réaliser des manœuvres obstétricales pour aider un chiot volumineux à sortir, plus rarement réaliser une épisiotomie (incision de la vulve).

Tous ces examens sont pratiqués en routine à la clinique EVOLIA et les vétérinaires restent disponibles 24h/24 pour vous aider à gérer une situation d’accouchement difficile.


Enfin surveiller la chienne pendant et après l’accouchement. Elle doit bien s’occuper de ses chiots (l’y aider si nécessaire, pour les réanimer).

Les chiots très vite doivent téter pour absorber le colostrum riche en anticorps qui vont les protéger durant les 6 à 8 premières semaines de leur vie. Il faudra veiller à leur confort, propreté, température de la pièce (entre 28 et 30°) car ils ne régulent pas seul au début leur température. Il faudra les peser régulièrement et ainsi vérifier que les tétées sont suffisantes. L’alimentation de la mère devra être adaptée, le vétérinaire pourra vous conseiller le cas échéant.