43 avenue du chemin vert
95290 l'isle adam
Tél. : 01 34 69 10 16
Horaires d'ouverture :
La semaine : 8h45 à 19h15
Le samedi : 8h45 à 17h45
CONSULTATIONS SUR RDV
URGENCES
7j/7, 24h/24
Avec l’été, les chiens et les chats sont susceptibles de rencontrer des parasites saisonniers, qui provoquent des démangeaisons violentes. Il faut alors rechercher un type de parasites différent des puces, et de taille beaucoup plus petite : les aoutats.
Les animaux nocturnes au centre d’une exposition à Paris

Terrifiante pour les uns ou fascinante pour les autres, la nuit est pour de nombreuses espèces animales un moment privilégié.
C’est le thème d’une exposition passionnante à voir jusqu'au 3 novembre 2014, au Jardin des Plantes de Paris.

Les animaux dorment-ils ? Rêvent-ils ? Quel est leur cycle de sommeil ? Ont-ils des positions favorites ? Que se passet-il la nuit dans la nature ? Le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris explore cette année le monde de la nuit sous tous ses aspects : astronomie, biologie, éthologie, physiologie, anthropologie, neurologie... Le site 30millionsdamis.fr s’est plus particulièrement penché sur la vie animale nocturne : dans une forêt fictive, habitée par 250 spécimens d’animaux du monde entier et couvrant toute la diversité des espèces, les visiteurs déambulent et partent à la découverte de ce monde à la fois poétique et mystérieux. « La nuit véhicule beaucoup d’idées préconçues, explique Sophie Grisolia, l’une des trois conceptrices de l’exposition. L’objectif est de montrer que de nombreuses espèces vivent, se nourrissent et communiquent la nuit sans que nous nous en apercevions ».

ULTRASONS ET DISCRÉTION
Tout au long de la déambulation, quatre espaces dotés de dispositifs interactifs, sonores, olfactifs et multimédias, dévoilent les différentes stratégies et adaptations à la vie nocturne. « Les femelles vers luisants fabriquent de la lumière pour se manifester auprès des mâles, poursuit Sophie Grisolia. Les mâles souris émettent des ultrasons inaudibles pour les chats, afin de ne pas se faire repérer ». A chaque espèce sa méthode pour se débrouiller dans le noir, le plus discrètement possible pour ne pas attirer les prédateurs. « Ce sont des animaux qui se caractérisent par un pelage ou un plumage sombre afin de ne pas se faire remarquer la journée, lorsqu’ils se reposent » précise la jeune femme.

Pour mieux comprendre ces différents mécanismes, des conférences, des débats, des projections de films, des animations et ateliers pour les familles et les enfants sont également organisés. Sur des silhouettes d’arbres de 3 à 4 mètres de hauteur, les spécimens sont placés au sol ou perchés, selon leur mode de vie. « L’exposition présente aussi bien des espèces de nos contrées - comme le crapaud, la taupe ou la chouette hulotte - que celles plus lointaines, comme les espèces de marsupiaux, dont grande majorité est nocturne » poursuit la muséologue.

DANGER DES POLLUTIONS LUMINEUSES
Si les animaux montrent, comme à leur habitude, d’exceptionnelles facultés d’adaptation, l’homme ne leur facilite guère la tâche. « La lumière artificielle, comme celle des lampadaires en ville, donne des fausses informations aux animaux, explique Sophie Grisolia. Elle perturbe leur horloge biologique interne et ils confondent le jour et la nuit, l’hiver et l’été… Cela peut avoir de graves conséquences sur leur cycle de reproduction ». Des insectes, à l’instar de certains papillons, sont irrésistiblement attirés par la lumière artificielle, autour de laquelle ils tournent et s’épuisent des heures durant. « Cela leur fait penser à la lumière de la lune, qui leur sert de repère » explique la muséologue.

Pour réduire les effets nocifs des pollutions lumineuses sur la faune et la flore, l’exposition livre différents conseils. « Il suffit d’utiliser les ampoules moins puissantes, ou tout simplement d’éteindre la lumière » précise la jeune femme. Des réflexes qui, en plus de préserver la biodiversité, permettent de faire des économies d’énergie. Programme détaillé sur le site jardindesplantes.net et dans les programmes quadrimestriels téléchargeables sur mnhn.fr.

INFOS PRATIQUES
Exposition « Nuit » 
Jusqu’au 3 novembre 2014 au Jardin des Plantes 
Grande Galerie de l'Evolution, 75005 Paris 
Horaires : tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi 
Dernier accès aux caisses 45 min. avant la fermeture 
Plus de renseignements sur le site du Jardin des Plantes : http://www.jardindesplantes.net/nuit

Source: http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/7618-les-animaux-nocturnes-au-centre-dune-exposition-a-paris/


Une expo pour découvrir les fourmis

Le Palais de la découverte, à Paris, présente jusqu'en août 2014 une exposition dédiée aux fourmis. L’occasion de mieux connaître cet insecte passionnant et la société complexe dans laquelle il évolue.
Apparues il y a 140 millions d’années, les fourmis sont présentes sur l’ensemble du globe, pôles et hautes altitudes exceptées. Des capacités d’adaptation qui doivent beaucoup à une organisation extrêmement précise et rodée. C’est tout l’enjeu de l’exposition « Mille milliards de fourmis » présentée dans la capitale, au Palais de la découverte, jusqu'au 24 août 2014 : « Son but n’est pas de présenter la fourmi dans son individualité, mais la société dans son ensemble, explique Nathalie Puzenat, commissaire de l’exposition. Elle présente leur système social et les comportements collectifs, sur lesquels repose leur formidable essor ».

COMBATTRE LES IDÉES REÇUES
Une grande partie de l’exposition est organisée autour d’un élevage, dans lequel se trouvent la reine pondeuse et le couvain composé d’œufs, de larves et de nymphes. On peut y observer la diversité morphologique des individus adultes (reine, mâles, ouvrières, soldates…) qui s’est développée en fonction de leurs rôles spécifiques. Cette partie présente aussi les grands principes de comportement collectif décentralisé et de répartition des tâches au sein d’une même colonie. « C’est aussi l’occasion de combattre certaines idées reçues, poursuit Nathalie Puzenat. La reine est la seule femelle à pondre des œufs, mais ce n’est pas le chef de la colonie. » Car si l’on côtoie souvent cet insecte familier, on perçoit mal les secrets qu’il recèle. Les insectes sont visibles dans un milieu reconstituant leur habitat naturel, avec des aménagements réalisés spécialement pour qu’ils puissent reproduire leurs comportements instinctifs : « A l’aide d’une colonie de fourmis à jeun, on peut observer comment une ouvrière qui a détecté une source de nourriture retourne à la fourmilière, et revient avec d’autres fourmis » explique Nathalie Puzenat. Un grand élevage de dizaines de milliers de fourmis « coupeuses de feuilles » sera également exposé.

« POIDS LOURDS DE LA BIODIVERSITÉ »
Photos grand format signées Stéphane Querbes, maquette géante de demi-fourmi se reflétant dans un miroir… Tout est prévu pour satisfaire la curiosité des visiteurs. Pour Philippe Lavaivre, médiateur en science de la vie au Palais de la découverte, « la fourmi est un insecte très populaire, qui ne fait pas peur, contrairement à l’araignée. Le public est fasciné par son aspect bâtisseur, par son organisation en société ». Le parcours insiste plus particulièrement sur son anatomie, qui lui a permis de s’adapter à un grand nombre d’environnements : leurs antennes leur fournissent ainsi des milliers d’informations précieuses sur les dangers potentiels. L’expo revient également sur son rôle écologique : « La fourmi représente aujourd’hui 30 % du poids de tous les insectes, poursuit Philippe Lavaivre. Formation et structuration des sols, régulation des espèces dont elle se nourrit… C’est un véritable poids lourd de la biodiversité » conclut Philippe Lavaivre.

Informations pratiques:
« Etonnantes fourmis » au Palais de la découverte
Jusqu'au 24 août 2014
Avenue Franklin Delano Roosevelt 75008 Paris
Horaires : du mardi au samedi de 9h30 à 18h00
Le dimanche et les jours fériés de 10h00 à 19h00 
Fermé tous les lundis (normaux et fériés) et les 14 juillet et 22 juillet
En savoir plus sur le site du Palais de la découverte

Source: http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/6364-une-expo-pour-decouvrir-les-fourmis/


Initiation à l'ornithologie

Descriptif:
Apprenez à connaitre les oiseaux qui vivent près de chez vous en participant à des sorties ornithologiques pour débutants dans le Jardin des Plantes.
Promenade dans le Jardin à la recherche de ses oiseaux sauvages, c'est un parcours d’initiation pour apprendre à les identifier, à reconnaitre leurs chants.
Rendez-vous à 9 h 30 devant l'entrée du Jardin écologique, pas d'inscription préalable. Durée 3 h
Mercredis 7, 14, 21 ; dimanche 11, 25 mai
Mercredis 4, 18, 25 ; jeudi 12 ; dimanche 1, 15, 29 juin
Mercredis 9 ; dimanches 6, 13, 20 juillet

INFORMATIONS PRATIQUES
HORAIRES: 9 h 30
RENSEIGNEMENTS: 01 40 79 56 01 / 54 79 (10 h – 18 h) 
Email: valhuber@mnhn.fr
LIEU DE L'ÉVÉNEMENT: Jardin des Plantes

Source: http://www.jardindesplantes.net/initiation-lornithologie-7


Randonnée Equestre Eurélienne du 15 au 19 juillet 2014
Randonnée Eurélienne
Dans le pays percheron
Du 15 au 19 juillet 2014
Envie de parcourir une région vallonnée proche de la région parisienne
venez nous rejoindre du 15 au 19 juillet

Source: http://www.1cheval.com/